Les préraphaélites, en arrivant au cinéma à Milan, avec un examen en six étapes

Les préraphaélites, en arrivant au cinéma à Milan, avec un examen en six étapes

Milan – Tandis que les amateurs d’art de la milanaise peut admirer les joyaux de la préraphaélites sont arrivés à partir de la Tate Britain, la poésie de Dante Gabriel Rossetti, John Everett Millais et ses compagnons sont arrivés au cinéma, avec un examen dans les six événements. À l’occasion de la grande exposition au Palazzo Reale, les préraphaélites – l’Amour et le Désir (19 juin-6 octobre), le MIC – Museo interattivo del Cinema de Milan devient le lieu d’une immersion totale dans l’atmosphère du mouvement qui a révolutionné la peinture au royaume-uni dans la seconde moitié du Xixe siècle.

Du 30 août au 8 septembre, une sélection de films organisée par Le Sole 24 Ore, de la Culture permettra d’approfondir les histoires, des motifs et des images liées à l’expose des peintures et de leurs auteurs.
Pour inaugurer l’exposition le vendredi, 30 août, sera de Desperate Romantics (2009), la série télévisée produite par la BBC pour raconter l’histoire de sept jeunes non-conformistes qui, en 1848, a cédé la place à un phénomène qui est destiné à laisser votre marque: les innovations artistiques, les amours tourmentés, les scandales, les tragédies et les triomphes d’être dégustés dans les six épisodes en entrant dans les coulisses de chefs-d’œuvre, comme Ophélie ou La Dame de Shalott, tandis que Le Jeune Victoria de Jean-Marc Vallée (2009) va nous permettre de connaître le contexte historique dans lequel le mouvement développé.

Parmi les perles à ne pas manquer, la projection du film muet “de Dante et Béatrice” de Mario Caserini (1913) avec accompagnement live par Antonio Zambrini: le premier long-métrage de l’histoire consacré à la Vita Nova de Dante sera l’occasion d’entrer dans le charme médiéval de la préraphaélites ont nourris. Et puis les histoires de Shakespeare – le sujet de plus d’un cadre – avec Hamlet de Kenneth Branagh (1996), en collaboration avec l’echo de la littérature de Robert Browning, dans la notice biographique film Le Barrett famille de Sidney Franklyn (1934).

Une attention particulière est accordée aux femmes, qui – réels ou légendaires, qu’ils ont joué un rôle clé dans la parabole de la motion. Si Effie Gray – l’Histoire d’un scandale (2014), présente le sujet de l’émancipation des femmes avec l’histoire d’une figure emblématique, la femme de John Ruskin et puis Millais, Le mystère de Galatée (1918) nous amène dans un monde de déesses et enchantresses par le biais d’un film de la matrice symbolique dans lequel on trouve de nombreuses citations de sources liées à la préraphaélites: jamais projeté à Milan, pour le premier sera renforcée par un accompagnement musical en direct du Maître Zambrini.

Le programme détaillé de la critique de film, les préraphaélites – l’Amour et le Désir est disponible sur le site www.cinetecamilano.it.

Les préraphaélites, en arrivant au cinéma à Milan, avec un examen en six étapes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *